Freelance : 5 conseils pour trouver vos premiers clients !

Temps de lecture : 3 min
trouver-ses-clients-5-conseils

| 1.06. 2022

 

Vous venez de lancer votre activité en freelance ? Félicitations ! Vous allez désormais faire face à un défi de taille : trouver vos premiers clients. C'est l'étape la moins évidente lorsqu’on est à son compte. Sans parler de la concurrence qui s'intensifie chaque année : plus de 600 000 nouveaux indépendants en 2021. Il va donc falloir vous démarquer.

Rédigé en collaboration avec Cherry Pick, nous vous révélons dans cet article 5 conseils d'expert pour vous aider à trouver votre première mission.

1-Créez un profil social pertinent : le personal branding

Si vous êtes un expert dans votre domaine, la communication se doit d’être votre première alliée. Vous exercez sous votre nom et votre identité est étroitement liée à votre activité. L'objectif est donc de créer sur les réseaux sociaux une accroche émotionnelle similaire aux relations dans la vie réelle, de personne à personne. LinkedIn est l'outil de réseautage par excellence. Parcours professionnels, compétences, recommandations, il permet de montrer votre « meilleur profil » en créant une vitrine plus révélatrice qu'un CV.

Un compte actif et bien renseigné offre la chance d’être contacté directement par les chasseurs de tête. Construisez votre e-reputation à travers une série de bonnes pratiques :

  • Actualisez et détaillez vos expériences
  • Commentez des articles
  • Félicitez vos relations pour leurs succès
  • Montrez votre expertise en publiant régulièrement

De plus, de nombreuses plateformes de freelance et des entreprises publient sur leur page LinkedIn des missions à pourvoir : il est intéressant de suivre ces entreprises et de se connecter aux recruteurs pour optimiser vos chances.

2-Activez votre réseau

Bien qu’il représente un travail de longue haleine, le réseau devient à terme un puissant levier pour trouver des clients sans passer par la prospection traditionnelle. Mobilisez dans un premier temps vos contacts professionnels : alumni, anciens employeurs et collègues. Ils pourront vous recommander auprès de potentiels clients !

S'intégrer dans un collectif ayant la même vision et objectifs vous offrira aussi des opportunités. Par exemple, vous pourrez bénéficier des recommandations de freelances ou de clients qui ont déjà travaillé avec vous, ce qui vous aidera à trouver de nouvelles missions. Nous vous conseillons d'intégrer des communautés de freelances, comme la communauté befreelancer sur Slack.

Bien que les freelances se considèrent entre eux comme concurrents, vous pouvez aussi les identifier comme de potentiels collaborateurs pouvant vous recommander si un client de leur réseau exprime divers besoins.

3- Inscrivez-vous sur une plateforme de freelances

Les plateformes digitales sont une sorte de marketplace géante de l’emploi. Ces dernières années, elles ont fortement stimulé le marché en mettant directement en relation les freelances et les clients. Parmi les meilleures plateformes sur le marché, plusieurs options s’offrent à vous. Si vous êtes un expert créatif, vous trouverez des missions pertinentes sur Acracy. Si vous êtes un développeur, la plateforme Cherry Pick spécialisée sur les missions en IT et digital est faite pour vous.

Il suffit de vous inscrire sur le site en liant votre compte Linkedin. Nous recommandons de soigner la pertinence de votre profil et de bien le remplir (expertise, expérience, taux journalier moyen, durée et disponibilité) pour inspirer une candidature opérationnelle. À noter que contrairement à la plupart des plateformes de freelances, Cherry Pick a fait le choix de ne facturer que le client et non pas le freelance.

Un conseil : inscrivez-vous sur une ou deux plateformes sans vous disperser. Il vaut mieux soigner un seul profil que d'en créer une multitude !

4-Participez à des évènements

Salons, conférences, workshop, meetups... Participer à des évènements physiques permet de développer son réseau en captant indirectement des besoins clients.

Des évènements en ligne comme des webinars sont régulièrement organisés par les entreprises. Il convient d’optimiser votre temps en privilégiant les réseaux de qualité à taille humaine sans tous les écumer de façon chronophage. Inscrivez dans votre agenda les évènements tech phares de l'année pour être à jour et être toujours à l’affut. Vous pouvez participer à des talks en tant qu'intervenant pour gagner en visibilité et notoriété. N'oubliez pas de travailler votre pitch sur votre parcours et vos qualités pour capter l'intérêt rapidement lors de vos présentations.

5-Networkez

L'idée est de networker dans son secteur d'activité de manière désintéressée. C'est l'art d'échanger et de créer des connexions professionnelles sans chercher dans un premier temps à vendre ses services. C'est aussi un excellent moyen de passer la barrière du CV en étant moins formel. Fixez-vous par exemple un objectif simple : rencontrer une nouvelle personne par semaine. Soyez authentique en vous intéressant sincèrement à l'autre. Après chaque rencontre : « officialisez » le contact par un ajout sur LinkedIn.

Lors de vos interactions, vous pouvez mettre en avant les valeurs qui vous animent, vos expertises, vos passions. Même si le but est de trouver vos premiers clients, cela vous aidera à récolter des contacts intéressants, améliorer votre réputation et obtenir de bonnes recommandations. Gardez en tête cette vision long terme en semant des « graines » au quotidien pour générer des opportunités de façon naturelle.

Conclusion

Il n’y a pas de recette miracle, simple ou complexe en apparence. Trouver ses premiers clients implique une vraie méthodologie, par le concert de ces différents leviers d'acquisition, en présentiel et en ligne. La grande majorité des freelances trouvent leur premier client tout simplement dans leur réseau direct ou de second niveau par le bouche-à-oreille ! Privilégiez le principe de demandes clients naturelles plutôt qu'un démarchage classique dans le dur. Enfin, intégrez le networking comme une façon de vivre qui irrigue votre vie d’entrepreneur.